تقترح منظمة حواضر أفريقيا وحكوماتها المحلية المتحدة في إطار فعاليات مراكش 2020، من أجل تحقيق أهدافها ووضع اللمسات الأخيرة على وثيقة الإطار المرجعي لتسيير وتتبع البرنامج، تنظيم أربعة منتديات:


1. الثقافة : المدينة المستدامة، محرك التحول الاجتماعي
ثقافة حضرية مبنية على التقاليد المتوارثة والتنوع القائم والمخيلات التي ستتحقق من أجل تحقيق المساواة بين الجنسيين والتربية ذات جودة وشباب مبتكر ومواطن ومنخرط.

2. اقتصاد ومالية وشغل: : أولا اقتصاد دوري ومبتكر يقوم على تقوية القنوات الرقمية وجعل استغلال الموارد استغلالا ناجعا بما في ذلك الموارد غير المهيكلة وتحسين تتبع ومساءلة النفقات. ثانيا سياسات تعزز البروز والابتكار من خلال المصلحة العامة والصالح المشترك في التسيير الحضري (الحكامة المنفتحة).
ثالثا تقديم الدعم اللوجستيكي والمالي الضروري للصناعات الثقافية والابتكارية من أجل ازدهار الشباب والنساء والجاليات عبر التكنولوجيات الرقمية والإبداعات المحلية. .

3. تصميم حضري يحضن زراعة معمرة:: التنمية المستدامة لمواقع التراث والتكيف مع التغيرات المناخية والقضاء على السكن غير اللائق.
مدينة متخيلة وشاملة مانعة ومستدامة وواعدة بمستقبل محلي ونموذج قابل لإسقاط معولم.

4. المجتمع المدني: : تقوية الحوار بين مختلف الفاعلين والشركات العمومية والخاصة.
الفاعلون غير الحكوميون (المجتمعات والمقاولات الاجتماعية والتضامنية والجامعات ومراكز الفن والفاعلون غير الرسميون) هم ركائز نماء حضري المتغيرة، المؤدية إلى تحقيق المناعة المواطنة.

Dans le cadre de Marrakech 2020, pour atteindre ses objectifs et finaliser le document cadre de référence de gestion et de suivi du programme, CGLU Afrique propose d’organiser quatre forums :


1. CULTURE : La ville durable, moteur de transformation sociale Une culture urbaine bâtie des traditions en héritage, des diversités en présence et des imaginations en devenir pour une égalité de genre, une éducation de qualité, une jeunesse créative, citoyenne et engagée.

2.ECONOMIE, FINANCES, EMPLOI : une économie circulaire, innovante, basée sur un renforcement des canaux numériques et sur une optimisation des ressources y compris les plus informelles, et une meilleure redevabilité des dépenses Des politiques locales qui favorisent l’émergence et l’innovation par l’intérêt général et le bien commun dans la gestion urbaine (Gouvernance ouverte). Apporter via les technologies numériques et les imaginations locales, aux industries culturelles et créatives les soutiens logistiques et appuis financiers nécessaires à leur expansion (jeunesse, femme et diasporas).

3. Design urbain permaculturel: développement durable des sites patrimoniaux, adaptation au changement climatique, résorption de l’habitat insalubre Une ville imaginative, protectrice, inclusive et durable prometteuse d’avenir local et de projection globale.

4. Société civile : renforcement du dialogue multi-acteurs, partenariats publics/privés Les acteurs non étatiques (associations, entreprises sociales et solidaires, universités, centres d’art, acteurs informels), leviers d’une hétérosis urbaine, ferment de résilience citoyenne.

Dans le cadre de Marrakech 2020, pour atteindre ses objectifs et finaliser le document cadre de référence de gestion et de suivi du programme, CGLU Afrique propose d’organiser quatre forums :


1. CULTURE : La ville durable, moteur de transformation sociale Une culture urbaine bâtie des traditions en héritage, des diversités en présence et des imaginations en devenir pour une égalité de genre, une éducation de qualité, une jeunesse créative, citoyenne et engagée.

2.ECONOMIE, FINANCES, EMPLOI : une économie circulaire, innovante, basée sur un renforcement des canaux numériques et sur une optimisation des ressources y compris les plus informelles, et une meilleure redevabilité des dépenses Des politiques locales qui favorisent l’émergence et l’innovation par l’intérêt général et le bien commun dans la gestion urbaine (Gouvernance ouverte). Apporter via les technologies numériques et les imaginations locales, aux industries culturelles et créatives les soutiens logistiques et appuis financiers nécessaires à leur expansion (jeunesse, femme et diasporas).

3. Design urbain permaculturel: développement durable des sites patrimoniaux, adaptation au changement climatique, résorption de l’habitat insalubre Une ville imaginative, protectrice, inclusive et durable prometteuse d’avenir local et de projection globale.

4. Société civile : renforcement du dialogue multi-acteurs, partenariats publics/privés Les acteurs non étatiques (associations, entreprises sociales et solidaires, universités, centres d’art, acteurs informels), leviers d’une hétérosis urbaine, ferment de résilience citoyenne.

Dans le cadre de Marrakech 2020, pour atteindre ses objectifs et finaliser le document cadre de référence de gestion et de suivi du programme, CGLU Afrique propose d’organiser quatre forums :


1. CULTURE : La ville durable, moteur de transformation sociale Une culture urbaine bâtie des traditions en héritage, des diversités en présence et des imaginations en devenir pour une égalité de genre, une éducation de qualité, une jeunesse créative, citoyenne et engagée.

2.ECONOMIE, FINANCES, EMPLOI : une économie circulaire, innovante, basée sur un renforcement des canaux numériques et sur une optimisation des ressources y compris les plus informelles, et une meilleure redevabilité des dépenses Des politiques locales qui favorisent l’émergence et l’innovation par l’intérêt général et le bien commun dans la gestion urbaine (Gouvernance ouverte). Apporter via les technologies numériques et les imaginations locales, aux industries culturelles et créatives les soutiens logistiques et appuis financiers nécessaires à leur expansion (jeunesse, femme et diasporas).

3. Design urbain permaculturel: développement durable des sites patrimoniaux, adaptation au changement climatique, résorption de l’habitat insalubre Une ville imaginative, protectrice, inclusive et durable prometteuse d’avenir local et de projection globale.

4. Société civile : renforcement du dialogue multi-acteurs, partenariats publics/privés Les acteurs non étatiques (associations, entreprises sociales et solidaires, universités, centres d’art, acteurs informels), leviers d’une hétérosis urbaine, ferment de résilience citoyenne.

Dans le cadre de Marrakech 2020, pour atteindre ses objectifs et finaliser le document cadre de référence de gestion et de suivi du programme, CGLU Afrique propose d’organiser quatre forums :


1. CULTURE : La ville durable, moteur de transformation sociale Une culture urbaine bâtie des traditions en héritage, des diversités en présence et des imaginations en devenir pour une égalité de genre, une éducation de qualité, une jeunesse créative, citoyenne et engagée.

2.ECONOMIE, FINANCES, EMPLOI : une économie circulaire, innovante, basée sur un renforcement des canaux numériques et sur une optimisation des ressources y compris les plus informelles, et une meilleure redevabilité des dépenses Des politiques locales qui favorisent l’émergence et l’innovation par l’intérêt général et le bien commun dans la gestion urbaine (Gouvernance ouverte). Apporter via les technologies numériques et les imaginations locales, aux industries culturelles et créatives les soutiens logistiques et appuis financiers nécessaires à leur expansion (jeunesse, femme et diasporas).

3. Design urbain permaculturel: développement durable des sites patrimoniaux, adaptation au changement climatique, résorption de l’habitat insalubre Une ville imaginative, protectrice, inclusive et durable prometteuse d’avenir local et de projection globale.

4. Société civile : renforcement du dialogue multi-acteurs, partenariats publics/privés Les acteurs non étatiques (associations, entreprises sociales et solidaires, universités, centres d’art, acteurs informels), leviers d’une hétérosis urbaine, ferment de résilience citoyenne.

Dans le cadre de Marrakech 2020, pour atteindre ses objectifs et finaliser le document cadre de référence de gestion et de suivi du programme, CGLU Afrique propose d’organiser quatre forums :


1. CULTURE : La ville durable, moteur de transformation sociale Une culture urbaine bâtie des traditions en héritage, des diversités en présence et des imaginations en devenir pour une égalité de genre, une éducation de qualité, une jeunesse créative, citoyenne et engagée.

2.ECONOMIE, FINANCES, EMPLOI : une économie circulaire, innovante, basée sur un renforcement des canaux numériques et sur une optimisation des ressources y compris les plus informelles, et une meilleure redevabilité des dépenses Des politiques locales qui favorisent l’émergence et l’innovation par l’intérêt général et le bien commun dans la gestion urbaine (Gouvernance ouverte). Apporter via les technologies numériques et les imaginations locales, aux industries culturelles et créatives les soutiens logistiques et appuis financiers nécessaires à leur expansion (jeunesse, femme et diasporas).

3. Design urbain permaculturel: développement durable des sites patrimoniaux, adaptation au changement climatique, résorption de l’habitat insalubre Une ville imaginative, protectrice, inclusive et durable prometteuse d’avenir local et de projection globale.

4. Société civile : renforcement du dialogue multi-acteurs, partenariats publics/privés Les acteurs non étatiques (associations, entreprises sociales et solidaires, universités, centres d’art, acteurs informels), leviers d’une hétérosis urbaine, ferment de résilience citoyenne.

تقترح منظمة حواضر أفريقيا وحكوماتها المحلية المتحدة في إطار فعاليات مراكش 2020، من أجل تحقيق أهدافها ووضع اللمسات الأخيرة على وثيقة الإطار المرجعي لتسيير وتتبع البرنامج، تنظيم أربعة منتديات:


1. الثقافة : المدينة المستدامة، محرك التحول الاجتماعي
ثقافة حضرية مبنية على التقاليد المتوارثة والتنوع القائم والمخيلات التي ستتحقق من أجل تحقيق المساواة بين الجنسيين والتربية ذات جودة وشباب مبتكر ومواطن ومنخرط.

2. اقتصاد ومالية وشغل: : أولا اقتصاد دوري ومبتكر يقوم على تقوية القنوات الرقمية وجعل استغلال الموارد استغلالا ناجعا بما في ذلك الموارد غير المهيكلة وتحسين تتبع ومساءلة النفقات. ثانيا سياسات تعزز البروز والابتكار من خلال المصلحة العامة والصالح المشترك في التسيير الحضري (الحكامة المنفتحة).
ثالثا تقديم الدعم اللوجستيكي والمالي الضروري للصناعات الثقافية والابتكارية من أجل ازدهار الشباب والنساء والجاليات عبر التكنولوجيات الرقمية والإبداعات المحلية. .

3. تصميم حضري يحضن زراعة معمرة:: التنمية المستدامة لمواقع التراث والتكيف مع التغيرات المناخية والقضاء على السكن غير اللائق.
مدينة متخيلة وشاملة مانعة ومستدامة وواعدة بمستقبل محلي ونموذج قابل لإسقاط معولم.

4. المجتمع المدني: : تقوية الحوار بين مختلف الفاعلين والشركات العمومية والخاصة.
الفاعلون غير الحكوميون (المجتمعات والمقاولات الاجتماعية والتضامنية والجامعات ومراكز الفن والفاعلون غير الرسميون) هم ركائز نماء حضري المتغيرة، المؤدية إلى تحقيق المناعة المواطنة.

Dans le cadre de Marrakech 2020, pour atteindre ses objectifs
et finaliser le document cadre de référence de gestion et de suivi
du programme, CGLU Afrique propose d’organiser quatre forums :


1. CULTURE : La ville durable, moteur de transformation sociale Une culture urbaine bâtie des traditions en héritage, des diversités en présence et des imaginations en devenir pour une égalité de genre, une éducation de qualité, une jeunesse créative, citoyenne et engagée.

2.ECONOMIE, FINANCES, EMPLOI : une économie circulaire, innovante, basée sur un renforcement des canaux numériques et sur une optimisation des ressources y compris les plus informelles, et une meilleure redevabilité des dépenses Des politiques locales qui favorisent l’émergence et l’innovation par l’intérêt général et le bien commun dans la gestion urbaine (Gouvernance ouverte). Apporter via les technologies numériques et les imaginations locales, aux industries culturelles et créatives les soutiens logistiques et appuis financiers nécessaires à leur expansion (jeunesse, femme et diasporas).

3. Design urbain permaculturel: développement durable des sites patrimoniaux, adaptation au changement climatique, résorption de l’habitat insalubre Une ville imaginative, protectrice, inclusive et durable prometteuse d’avenir local et de projection globale.

4. Société civile : renforcement du dialogue multi-acteurs, partenariats publics/privés Les acteurs non étatiques (associations, entreprises sociales et solidaires, universités, centres d’art, acteurs informels), leviers d’une hétérosis urbaine, ferment de résilience citoyenne.

Dans le cadre de Marrakech 2020, pour atteindre ses objectifs
et finaliser le document cadre de référence de gestion et de suivi
du programme, CGLU Afrique propose d’organiser quatre forums :


1. CULTURE : La ville durable, moteur de transformation sociale Une culture urbaine bâtie des traditions en héritage, des diversités en présence et des imaginations en devenir pour une égalité de genre, une éducation de qualité, une jeunesse créative, citoyenne et engagée.

2.ECONOMIE, FINANCES, EMPLOI : une économie circulaire, innovante, basée sur un renforcement des canaux numériques et sur une optimisation des ressources y compris les plus informelles, et une meilleure redevabilité des dépenses Des politiques locales qui favorisent l’émergence et l’innovation par l’intérêt général et le bien commun dans la gestion urbaine (Gouvernance ouverte). Apporter via les technologies numériques et les imaginations locales, aux industries culturelles et créatives les soutiens logistiques et appuis financiers nécessaires à leur expansion (jeunesse, femme et diasporas).

3. Design urbain permaculturel: développement durable des sites patrimoniaux, adaptation au changement climatique, résorption de l’habitat insalubre Une ville imaginative, protectrice, inclusive et durable prometteuse d’avenir local et de projection globale.

4. Société civile : renforcement du dialogue multi-acteurs, partenariats publics/privés Les acteurs non étatiques (associations, entreprises sociales et solidaires, universités, centres d’art, acteurs informels), leviers d’une hétérosis urbaine, ferment de résilience citoyenne.

Dans le cadre de Marrakech 2020, pour atteindre ses objectifs
et finaliser le document cadre de référence de gestion et de suivi
du programme, CGLU Afrique propose d’organiser quatre forums :


1. CULTURE : La ville durable, moteur de transformation sociale Une culture urbaine bâtie des traditions en héritage, des diversités en présence et des imaginations en devenir pour une égalité de genre, une éducation de qualité, une jeunesse créative, citoyenne et engagée.

2.ECONOMIE, FINANCES, EMPLOI : une économie circulaire, innovante, basée sur un renforcement des canaux numériques et sur une optimisation des ressources y compris les plus informelles, et une meilleure redevabilité des dépenses Des politiques locales qui favorisent l’émergence et l’innovation par l’intérêt général et le bien commun dans la gestion urbaine (Gouvernance ouverte). Apporter via les technologies numériques et les imaginations locales, aux industries culturelles et créatives les soutiens logistiques et appuis financiers nécessaires à leur expansion (jeunesse, femme et diasporas).

3. Design urbain permaculturel: développement durable des sites patrimoniaux, adaptation au changement climatique, résorption de l’habitat insalubre Une ville imaginative, protectrice, inclusive et durable prometteuse d’avenir local et de projection globale.

4. Société civile : renforcement du dialogue multi-acteurs, partenariats publics/privés Les acteurs non étatiques (associations, entreprises sociales et solidaires, universités, centres d’art, acteurs informels), leviers d’une hétérosis urbaine, ferment de résilience citoyenne.

Dans le cadre de Marrakech 2020, pour atteindre ses objectifs
et finaliser le document cadre de référence de gestion et de suivi
du programme, CGLU Afrique propose d’organiser quatre forums :


1. CULTURE : La ville durable, moteur de transformation sociale Une culture urbaine bâtie des traditions en héritage, des diversités en présence et des imaginations en devenir pour une égalité de genre, une éducation de qualité, une jeunesse créative, citoyenne et engagée.

2.ECONOMIE, FINANCES, EMPLOI : une économie circulaire, innovante, basée sur un renforcement des canaux numériques et sur une optimisation des ressources y compris les plus informelles, et une meilleure redevabilité des dépenses Des politiques locales qui favorisent l’émergence et l’innovation par l’intérêt général et le bien commun dans la gestion urbaine (Gouvernance ouverte). Apporter via les technologies numériques et les imaginations locales, aux industries culturelles et créatives les soutiens logistiques et appuis financiers nécessaires à leur expansion (jeunesse, femme et diasporas).

3. Design urbain permaculturel: développement durable des sites patrimoniaux, adaptation au changement climatique, résorption de l’habitat insalubre Une ville imaginative, protectrice, inclusive et durable prometteuse d’avenir local et de projection globale.

4. Société civile : renforcement du dialogue multi-acteurs, partenariats publics/privés Les acteurs non étatiques (associations, entreprises sociales et solidaires, universités, centres d’art, acteurs informels), leviers d’une hétérosis urbaine, ferment de résilience citoyenne.

Dans le cadre de Marrakech 2020, pour atteindre ses objectifs
et finaliser le document cadre de référence de gestion et de suivi
du programme, CGLU Afrique propose d’organiser quatre forums :


1. CULTURE : La ville durable, moteur de transformation sociale Une culture urbaine bâtie des traditions en héritage, des diversités en présence et des imaginations en devenir pour une égalité de genre, une éducation de qualité, une jeunesse créative, citoyenne et engagée.

2.ECONOMIE, FINANCES, EMPLOI : une économie circulaire, innovante, basée sur un renforcement des canaux numériques et sur une optimisation des ressources y compris les plus informelles, et une meilleure redevabilité des dépenses Des politiques locales qui favorisent l’émergence et l’innovation par l’intérêt général et le bien commun dans la gestion urbaine (Gouvernance ouverte). Apporter via les technologies numériques et les imaginations locales, aux industries culturelles et créatives les soutiens logistiques et appuis financiers nécessaires à leur expansion (jeunesse, femme et diasporas).

3. Design urbain permaculturel: développement durable des sites patrimoniaux, adaptation au changement climatique, résorption de l’habitat insalubre Une ville imaginative, protectrice, inclusive et durable prometteuse d’avenir local et de projection globale.

4. Société civile : renforcement du dialogue multi-acteurs, partenariats publics/privés Les acteurs non étatiques (associations, entreprises sociales et solidaires, universités, centres d’art, acteurs informels), leviers d’une hétérosis urbaine, ferment de résilience citoyenne.