Dans le cadre de Marrakech 2020, pour atteindre ses objectifs et finaliser le document cadre de référence de gestion et de suivi du programme, CGLU Afrique propose d’organiser quatre forums :


1.CULTURE : la ville durable, moteur de transformation sociale
Une culture urbaine bâtie des traditions en héritage, des diversités en présence et des imaginations en devenir pour une égalité de genre, une éducation de qualité, une jeunesse créative, citoyenne et engagée.

2.ECONOMIE, FINANCES, EMPLOI : une économie circulaire, innovante, basée sur un renforcement des canaux numériques et sur une optimisation des ressources y compris les plus informelles, et une meilleure redevabilité des dépenses
Des politiques locales qui favorisent l’émergence et l’innovation par l’intérêt général et le bien commun dans la gestion urbaine (Gouvernance ouverte). Apporter via les technologies numériques et les imaginations locales, aux industries culturelles et créatives les soutiens logistiques et appuis financiers nécessaires à leur expansion (jeunesse, femme et diasporas).

3.DESIGN URBAIN PERMACULTUREL: développement durable des sites patrimoniaux, adaptation au changement climatique, résorption de l’habitat insalubre
Une ville imaginative, protectrice, inclusive et durable prometteuse d’avenir local et de projection globale.

4.SOCIÉTÉ CIVILE : renforcement du dialogue multi-acteurs, partenariats publics/privés
Les acteurs non étatiques (associations, entreprises sociales et solidaires, universités, centres d’art, acteurs informels), leviers d’une hétérosis urbaine, ferment de résilience citoyenne.

Dans le cadre de Marrakech 2020, pour atteindre ses objectifs et finaliser le document cadre de référence de gestion et de suivi du programme, CGLU Afrique propose d’organiser quatre forums :


1.CULTURE : La ville durable, moteur de transformation sociale Une culture urbaine bâtie des traditions en héritage, des diversités en présence et des imaginations en devenir pour une égalité de genre, une éducation de qualité, une jeunesse créative, citoyenne et engagée.

2.ECONOMIE, FINANCES, EMPLOI : une économie circulaire, innovante, basée sur un renforcement des canaux numériques et sur une optimisation des ressources y compris les plus informelles, et une meilleure redevabilité des dépenses Des politiques locales qui favorisent l’émergence et l’innovation par l’intérêt général et le bien commun dans la gestion urbaine (Gouvernance ouverte). Apporter via les technologies numériques et les imaginations locales, aux industries culturelles et créatives les soutiens logistiques et appuis financiers nécessaires à leur expansion (jeunesse, femme et diasporas).

3.Design urbain permaculturel: développement durable des sites patrimoniaux, adaptation au changement climatique, résorption de l’habitat insalubre Une ville imaginative, protectrice, inclusive et durable prometteuse d’avenir local et de projection globale.

4.Société civile : renforcement du dialogue multi-acteurs, partenariats publics/privés Les acteurs non étatiques (associations, entreprises sociales et solidaires, universités, centres d’art, acteurs informels), leviers d’une hétérosis urbaine, ferment de résilience citoyenne.

Dans le cadre de Marrakech 2020, pour atteindre ses objectifs et finaliser le document cadre de référence de gestion et de suivi du programme, CGLU Afrique propose d’organiser quatre forums :


1.CULTURE : La ville durable, moteur de transformation sociale Une culture urbaine bâtie des traditions en héritage, des diversités en présence et des imaginations en devenir pour une égalité de genre, une éducation de qualité, une jeunesse créative, citoyenne et engagée.

2.ECONOMIE, FINANCES, EMPLOI : une économie circulaire, innovante, basée sur un renforcement des canaux numériques et sur une optimisation des ressources y compris les plus informelles, et une meilleure redevabilité des dépenses Des politiques locales qui favorisent l’émergence et l’innovation par l’intérêt général et le bien commun dans la gestion urbaine (Gouvernance ouverte). Apporter via les technologies numériques et les imaginations locales, aux industries culturelles et créatives les soutiens logistiques et appuis financiers nécessaires à leur expansion (jeunesse, femme et diasporas).

3.Design urbain permaculturel: développement durable des sites patrimoniaux, adaptation au changement climatique, résorption de l’habitat insalubre Une ville imaginative, protectrice, inclusive et durable prometteuse d’avenir local et de projection globale.

4.Société civile : renforcement du dialogue multi-acteurs, partenariats publics/privés Les acteurs non étatiques (associations, entreprises sociales et solidaires, universités, centres d’art, acteurs informels), leviers d’une hétérosis urbaine, ferment de résilience citoyenne.

Dans le cadre de Marrakech 2020, pour atteindre ses objectifs et finaliser le document cadre de référence de gestion et de suivi du programme, CGLU Afrique propose d’organiser quatre forums :


1.CULTURE : La ville durable, moteur de transformation sociale Une culture urbaine bâtie des traditions en héritage, des diversités en présence et des imaginations en devenir pour une égalité de genre, une éducation de qualité, une jeunesse créative, citoyenne et engagée.

2.ECONOMIE, FINANCES, EMPLOI : une économie circulaire, innovante, basée sur un renforcement des canaux numériques et sur une optimisation des ressources y compris les plus informelles, et une meilleure redevabilité des dépenses Des politiques locales qui favorisent l’émergence et l’innovation par l’intérêt général et le bien commun dans la gestion urbaine (Gouvernance ouverte). Apporter via les technologies numériques et les imaginations locales, aux industries culturelles et créatives les soutiens logistiques et appuis financiers nécessaires à leur expansion (jeunesse, femme et diasporas).

3.Design urbain permaculturel: développement durable des sites patrimoniaux, adaptation au changement climatique, résorption de l’habitat insalubre Une ville imaginative, protectrice, inclusive et durable prometteuse d’avenir local et de projection globale.

4.Société civile : renforcement du dialogue multi-acteurs, partenariats publics/privés Les acteurs non étatiques (associations, entreprises sociales et solidaires, universités, centres d’art, acteurs informels), leviers d’une hétérosis urbaine, ferment de résilience citoyenne.

Dans le cadre de Marrakech 2020, pour atteindre ses objectifs et finaliser le document cadre de référence de gestion et de suivi du programme, CGLU Afrique propose d’organiser quatre forums :


1.CULTURE : La ville durable, moteur de transformation sociale Une culture urbaine bâtie des traditions en héritage, des diversités en présence et des imaginations en devenir pour une égalité de genre, une éducation de qualité, une jeunesse créative, citoyenne et engagée.

2.ECONOMIE, FINANCES, EMPLOI : une économie circulaire, innovante, basée sur un renforcement des canaux numériques et sur une optimisation des ressources y compris les plus informelles, et une meilleure redevabilité des dépenses Des politiques locales qui favorisent l’émergence et l’innovation par l’intérêt général et le bien commun dans la gestion urbaine (Gouvernance ouverte). Apporter via les technologies numériques et les imaginations locales, aux industries culturelles et créatives les soutiens logistiques et appuis financiers nécessaires à leur expansion (jeunesse, femme et diasporas).

3.Design urbain permaculturel: développement durable des sites patrimoniaux, adaptation au changement climatique, résorption de l’habitat insalubre Une ville imaginative, protectrice, inclusive et durable prometteuse d’avenir local et de projection globale.

4.Société civile : renforcement du dialogue multi-acteurs, partenariats publics/privés Les acteurs non étatiques (associations, entreprises sociales et solidaires, universités, centres d’art, acteurs informels), leviers d’une hétérosis urbaine, ferment de résilience citoyenne.

Dans le cadre de Marrakech 2020, pour atteindre ses objectifs et finaliser le document cadre de référence de gestion et de suivi du programme, CGLU Afrique propose d’organiser quatre forums :


1.CULTURE : La ville durable, moteur de transformation sociale Une culture urbaine bâtie des traditions en héritage, des diversités en présence et des imaginations en devenir pour une égalité de genre, une éducation de qualité, une jeunesse créative, citoyenne et engagée.

2.ECONOMIE, FINANCES, EMPLOI : une économie circulaire, innovante, basée sur un renforcement des canaux numériques et sur une optimisation des ressources y compris les plus informelles, et une meilleure redevabilité des dépenses Des politiques locales qui favorisent l’émergence et l’innovation par l’intérêt général et le bien commun dans la gestion urbaine (Gouvernance ouverte). Apporter via les technologies numériques et les imaginations locales, aux industries culturelles et créatives les soutiens logistiques et appuis financiers nécessaires à leur expansion (jeunesse, femme et diasporas).

3.Design urbain permaculturel: développement durable des sites patrimoniaux, adaptation au changement climatique, résorption de l’habitat insalubre Une ville imaginative, protectrice, inclusive et durable prometteuse d’avenir local et de projection globale.

4.Société civile : renforcement du dialogue multi-acteurs, partenariats publics/privés Les acteurs non étatiques (associations, entreprises sociales et solidaires, universités, centres d’art, acteurs informels), leviers d’une hétérosis urbaine, ferment de résilience citoyenne.

Dans le cadre de Marrakech 2020, pour atteindre ses objectifs et finaliser le document cadre de référence de gestion et de suivi du programme, CGLU Afrique propose d’organiser quatre forums :


1. CULTURE : la ville durable, moteur de transformation sociale
Une culture urbaine bâtie des traditions en héritage, des diversités en présence et des imaginations en devenir pour une égalité de genre, une éducation de qualité, une jeunesse créative, citoyenne et engagée.

2.ECONOMIE, FINANCES, EMPLOI : une économie circulaire, innovante, basée sur un renforcement des canaux numériques et sur une optimisation des ressources y compris les plus informelles, et une meilleure redevabilité des dépenses
Des politiques locales qui favorisent l’émergence et l’innovation par l’intérêt général et le bien commun dans la gestion urbaine (Gouvernance ouverte). Apporter aux industries culturelles et créatives, via les technologies numériques et les imaginations locales, les soutiens logistiques et appuis financiers nécessaires à leur expansion (jeunesse, femme et diasporas).

3.DESIGN URBAIN PERMACULTUREL: développement durable des sites patrimoniaux, adaptation au changement climatique, résorption de l’habitat insalubre
Une ville imaginative, protectrice, inclusive et durable prometteuse d’avenir local et de projection globale.

4.SOCIÉTÉ CIVILE : renforcement du dialogue multi-acteurs, partenariats publics/privés
Les acteurs non étatiques (associations, entreprises sociales et solidaires, universités, centres d’art, acteurs informels), leviers d’une hétérosis urbaine, ferment de résilience citoyenne.

Dans le cadre de Marrakech 2020, pour atteindre ses objectifs
et finaliser le document cadre de référence de gestion et de suivi
du programme, CGLU Afrique propose d’organiser quatre forums :


1. CULTURE : La ville durable, moteur de transformation sociale Une culture urbaine bâtie des traditions en héritage, des diversités en présence et des imaginations en devenir pour une égalité de genre, une éducation de qualité, une jeunesse créative, citoyenne et engagée.

2.ECONOMIE, FINANCES, EMPLOI : une économie circulaire, innovante, basée sur un renforcement des canaux numériques et sur une optimisation des ressources y compris les plus informelles, et une meilleure redevabilité des dépenses Des politiques locales qui favorisent l’émergence et l’innovation par l’intérêt général et le bien commun dans la gestion urbaine (Gouvernance ouverte). Apporter via les technologies numériques et les imaginations locales, aux industries culturelles et créatives les soutiens logistiques et appuis financiers nécessaires à leur expansion (jeunesse, femme et diasporas).

3. Design urbain permaculturel: développement durable des sites patrimoniaux, adaptation au changement climatique, résorption de l’habitat insalubre Une ville imaginative, protectrice, inclusive et durable prometteuse d’avenir local et de projection globale.

4. Société civile : renforcement du dialogue multi-acteurs, partenariats publics/privés Les acteurs non étatiques (associations, entreprises sociales et solidaires, universités, centres d’art, acteurs informels), leviers d’une hétérosis urbaine, ferment de résilience citoyenne.

Dans le cadre de Marrakech 2020, pour atteindre ses objectifs
et finaliser le document cadre de référence de gestion et de suivi
du programme, CGLU Afrique propose d’organiser quatre forums :


1. CULTURE : La ville durable, moteur de transformation sociale Une culture urbaine bâtie des traditions en héritage, des diversités en présence et des imaginations en devenir pour une égalité de genre, une éducation de qualité, une jeunesse créative, citoyenne et engagée.

2.ECONOMIE, FINANCES, EMPLOI : une économie circulaire, innovante, basée sur un renforcement des canaux numériques et sur une optimisation des ressources y compris les plus informelles, et une meilleure redevabilité des dépenses Des politiques locales qui favorisent l’émergence et l’innovation par l’intérêt général et le bien commun dans la gestion urbaine (Gouvernance ouverte). Apporter via les technologies numériques et les imaginations locales, aux industries culturelles et créatives les soutiens logistiques et appuis financiers nécessaires à leur expansion (jeunesse, femme et diasporas).

3. Design urbain permaculturel: développement durable des sites patrimoniaux, adaptation au changement climatique, résorption de l’habitat insalubre Une ville imaginative, protectrice, inclusive et durable prometteuse d’avenir local et de projection globale.

4. Société civile : renforcement du dialogue multi-acteurs, partenariats publics/privés Les acteurs non étatiques (associations, entreprises sociales et solidaires, universités, centres d’art, acteurs informels), leviers d’une hétérosis urbaine, ferment de résilience citoyenne.

Dans le cadre de Marrakech 2020, pour atteindre ses objectifs
et finaliser le document cadre de référence de gestion et de suivi
du programme, CGLU Afrique propose d’organiser quatre forums :


1. CULTURE : La ville durable, moteur de transformation sociale Une culture urbaine bâtie des traditions en héritage, des diversités en présence et des imaginations en devenir pour une égalité de genre, une éducation de qualité, une jeunesse créative, citoyenne et engagée.

2.ECONOMIE, FINANCES, EMPLOI : une économie circulaire, innovante, basée sur un renforcement des canaux numériques et sur une optimisation des ressources y compris les plus informelles, et une meilleure redevabilité des dépenses Des politiques locales qui favorisent l’émergence et l’innovation par l’intérêt général et le bien commun dans la gestion urbaine (Gouvernance ouverte). Apporter via les technologies numériques et les imaginations locales, aux industries culturelles et créatives les soutiens logistiques et appuis financiers nécessaires à leur expansion (jeunesse, femme et diasporas).

3. Design urbain permaculturel: développement durable des sites patrimoniaux, adaptation au changement climatique, résorption de l’habitat insalubre Une ville imaginative, protectrice, inclusive et durable prometteuse d’avenir local et de projection globale.

4. Société civile : renforcement du dialogue multi-acteurs, partenariats publics/privés Les acteurs non étatiques (associations, entreprises sociales et solidaires, universités, centres d’art, acteurs informels), leviers d’une hétérosis urbaine, ferment de résilience citoyenne.

Dans le cadre de Marrakech 2020, pour atteindre ses objectifs
et finaliser le document cadre de référence de gestion et de suivi
du programme, CGLU Afrique propose d’organiser quatre forums :


1. CULTURE : La ville durable, moteur de transformation sociale Une culture urbaine bâtie des traditions en héritage, des diversités en présence et des imaginations en devenir pour une égalité de genre, une éducation de qualité, une jeunesse créative, citoyenne et engagée.

2.ECONOMIE, FINANCES, EMPLOI : une économie circulaire, innovante, basée sur un renforcement des canaux numériques et sur une optimisation des ressources y compris les plus informelles, et une meilleure redevabilité des dépenses Des politiques locales qui favorisent l’émergence et l’innovation par l’intérêt général et le bien commun dans la gestion urbaine (Gouvernance ouverte). Apporter via les technologies numériques et les imaginations locales, aux industries culturelles et créatives les soutiens logistiques et appuis financiers nécessaires à leur expansion (jeunesse, femme et diasporas).

3. Design urbain permaculturel: développement durable des sites patrimoniaux, adaptation au changement climatique, résorption de l’habitat insalubre Une ville imaginative, protectrice, inclusive et durable prometteuse d’avenir local et de projection globale.

4. Société civile : renforcement du dialogue multi-acteurs, partenariats publics/privés Les acteurs non étatiques (associations, entreprises sociales et solidaires, universités, centres d’art, acteurs informels), leviers d’une hétérosis urbaine, ferment de résilience citoyenne.

Dans le cadre de Marrakech 2020, pour atteindre ses objectifs
et finaliser le document cadre de référence de gestion et de suivi
du programme, CGLU Afrique propose d’organiser quatre forums :


1. CULTURE : La ville durable, moteur de transformation sociale Une culture urbaine bâtie des traditions en héritage, des diversités en présence et des imaginations en devenir pour une égalité de genre, une éducation de qualité, une jeunesse créative, citoyenne et engagée.

2.ECONOMIE, FINANCES, EMPLOI : une économie circulaire, innovante, basée sur un renforcement des canaux numériques et sur une optimisation des ressources y compris les plus informelles, et une meilleure redevabilité des dépenses Des politiques locales qui favorisent l’émergence et l’innovation par l’intérêt général et le bien commun dans la gestion urbaine (Gouvernance ouverte). Apporter via les technologies numériques et les imaginations locales, aux industries culturelles et créatives les soutiens logistiques et appuis financiers nécessaires à leur expansion (jeunesse, femme et diasporas).

3. Design urbain permaculturel: développement durable des sites patrimoniaux, adaptation au changement climatique, résorption de l’habitat insalubre Une ville imaginative, protectrice, inclusive et durable prometteuse d’avenir local et de projection globale.

4. Société civile : renforcement du dialogue multi-acteurs, partenariats publics/privés Les acteurs non étatiques (associations, entreprises sociales et solidaires, universités, centres d’art, acteurs informels), leviers d’une hétérosis urbaine, ferment de résilience citoyenne.